Le 28 mars 2017

Démographie médicale

Favoriser l’implantation de médecins dans le département

Le Département du Cher a fait de la santé une de ses priorités stratégiques pour le territoire afin de garantir une offre de soin équitable et équilibrée à tous les habitants du Cher. Qu’il s’agisse de soutenir les projets territoriaux de santé (création de maisons de santé, de structures pluriprofessionnelles) ou de promouvoir le territoire auprès des professionnels médicaux et paramédicaux (bourses départementales, dispositif logements, soutien à la formation des maîtres de stages universitaires…), le Département poursuit une politique volontariste visant à améliorer la démographie médicale dans les zones carencées.

Développer les terrains de stages dans le Cher

Avec l’augmentation du numerus clausus, l’un des enjeux essentiels de la revitalisation de la démographie médicale passe par l’augmentation du nombre de médecins généralistes pouvant accueillir des stagiaires. Jusque là, afin d’obtenir le statut de « maître de stage », les médecins devaient se déplacer jusqu’à Tours pour effectuer une formation. En lien avec le département universitaire de médecine générale de la Faculté de Tours et le Conseil de l’Ordre des médecins du Cher, le Conseil départemental contribue à l’organisation d’une formation décentralisée dans le Cher.

Aujourd’hui, le département compte 38 maîtres de stage agréés pour l’accueil des différents stagiaires. Ils seront plus nombreux, à l’issue de cette formation, à proposer un terrain de stage aux futurs médecins, un critère d’attractivité essentiel au développement de l’offre de soins.

Soutenir l’essor des structures pluriprofessionnelles

C’est l’une des conditions qui président à l’installation des jeunes professionnels médicaux et paramédicaux : le travail au sein de structures pluridisciplinaires qui traduit une évolution des modes d’exercice de plus en plus souhaité par les professionnels.

Les Maisons de santé pluriprofessionnelles (MSP)

Les MSP regroupent différents professionnels du médical et du paramédical autour d’un projet de santé commun qui rayonne sur une zone géographique identifiée comme carencée. Le projet de santé doit être validé par l’Agence régionale de santé (ARS) et implique une coopération et la mutualisation des moyens (humains, matériels). L’objectif est autant de renforcer l’offre de soins que de faciliter le parcours de soins des patients.

Actuellement, le territoire compte huit MSP opérationnelles : Avord, Mehun-sur-Yèvre, Sancerre, la Guerche-sur-l’Aubois, Sancoins, Saint-Doulchard (spécialisée en rhumatologie) et Bourges (au Val d’Auron) et les Aix-d’Angillon dont le projet de santé reste à valider par l’ARS. Plusieurs projets de MSP sont en cours : Levet, Sancergues, Châteaumeillant et Culan, auxquels s’ajoute le projet de Centre municipal de santé de Vierzon.

Les cabinets médicaux

Le Département aide également à la création de cabinets médicaux – non labellisés MSP comme à Châteauneuf-sur-Cher (2015), Saint-Martin-d’Auxigny (2016), Veaugues (2017).

Le Conseil départemental intervient dans ces projets à deux niveaux : au titre de l’ingénierie de projet pour accompagner les professionnels de santé et les élus locaux dans leurs démarches et en participant au co-financement de ces structures au titre de l’investissement. En 2015 et 2016, le Département a investi plus de 1 244 000€ dans ces structures.

Le Département du Cher est également à l’origine d’un projet innovant à Saint-Florent-sur-Cher : il consiste en l’aménagement d’une partie des locaux de l’antenne de la Maison des solidarités, dont il est propriétaire, en cabinets médicaux et paramédicaux. Associant des personnels des services sociaux et médico-sociaux et des professionnels de santé, le projet pourrait devenir celui d’une MSP voire configurer à terme une communauté professionnelle territoriale de santé pour répondre aux besoins de la population sur un secteur géographique élargi à Chârost.

Contact

Besoin d’aide dans votre projet ou d’information supplémentaire sur l’une de nos aides, prenez contact avec le chargé de mission démographie médicale au 02 48 27 69 67, 06 88 28 97 92 ou par e-mail

  • Informations complémentaires